Il y a un mois, je partais pour Golden pour aller voir des amies et aller skier pour la première fois à la fameuse station de Kicking Horse lorsqu’après environ 50km, mon turbo m’a lâché sur l’autoroute des glaciers. J’ai eu la chance de pouvoir revenir jusqu’à Jasper et de constater, bien sûr, que ma fin de semaine était à l’eau.

Deux semaines plus tard (la semaine passée), je partais avec mon ami Thaddeus, qui travaille avec moi sur l’équipe de sauvetage, cette fois-ci vers Revelstoke, Golden & Lake Louise. Je n’avais jamais skié à aucune de ces stations, malgré le fait que je reste à Revelstoke l’été. En regardant attentivement la météo, j’avais remarqué un système qui devait arriver sur Revelstoke en même temps que notre arrivée dans la région, ils annoncent jusqu’à 35cm! Notre première destination était Golden, mais finalement, après avoir travaillé sur la patrouille durant la journée, j’avais eu vent que l’autoroute des glaciers était fermée à cause de deux “wets” avalanches qui avaient barré la route (et un camion pris entre les deux!). Notre seule option était maintenant de faire le détour par Valemount (+1h30, 6h30 de route) vers Revelstoke.

Arrivés à Revy à minuit, nous avons loué un motel à 50$ parce que mes amies étaient toutes à Golden, prêt à faire la guerre à Kicking! On se lève à 8h du matin et il pleut à boire debout à l’extérieur, c’est bon signe !!! On arrive à la station, 10cm overnight et 25cm en 24 heures, et il n’y a absolument personne sur la station(on est jeudi); NICE! On se fait donner nos billets (réciprocité entre les patrouilles de ski) et on décolle vers la mi-montagne, où il neige déjà en fou! On s’enva voir les patrouilles en haut de la chaise ” The Stoke” et juste avant qu’ils nous ouvrent la première “Gate” pour le NorthBowl, il nous dit :” we had moderate winds from the north-east all night, it’s gonna be BLOWER!”! On l’a trouvé bien bonne puis nous sommes aller dans Meet The Neighboors, juste avant de revenir pour que la patrouille nous ouvre la deuxième “Gate” vers Powder Assault et Greely Bowl. Le potentiel pour les pillow lignes et les falaises est infini et nous avons continué avec Brake Check gully, où Thaddieurs a failli se faire très mal; en voici la preuve:

Et ensuite, les grosses falaises de Gracias Ridge, où Thaddieurs a tombé d’une falaise et a failli se faire vraiment mal une deuxième fois. Ce coup-là, c’était la fin de sa journée (il s’est fait peur et c’est normal, c’était environ 25pieds et tomber par accident, c’est vraiment pas pareille d’essayer de le sauter et se planter!). J’ai continué à skier jusqu’au dernier télésiège, quelle journée ! Après la bière obligatoire au bar, nous étions en direction de Golden avec un 40oz de gin et un 2L de 7up!

Arrivé à Golden à 19h, à temps pour le souper chez les amies, on entâmes le 40oz, la bière, le vino pour se rendre compte, à 1h du mat, qu’il tombe 2cm+ à l’heure sur la montagne depuis 16h (25cm de tombés à minuit, il reste 8h!), avec l’update en temps réel du snow study plot de Kicking Horse (http://www.mountainweather.ca/data/DOGFTP.HTM). Sur ce, on se levait 5h plus tard pour essayer d’être les premiers à gondole. Erreur! Y’avais du monde à la messe parce que le contrôle d’avalanche a retardé l’ouverture de l’alpin d’environ 1h! Ce n’est pas grave, je suis avec des amies locales qui connaissent la station comme leurs poches ! Première descente: neige pratiquement jusqu’aux hanches. OK. J’ai des skis DPS (http://dpsskis.com/ski/wailer112RP) et croyez-moi, c’est impossible d’aller creux; finalement oui! On arrive aux “gates” pour Terminator (T1 & T2 étaient fermés toute la journée, trop de risques d’avalanches) et la patrouille l’ouvre et nous sommes les premiers! Sam, qui travaille chez Mica Heli-Skiing, m’avoue que c’est la première fois qu’il arrive sur les first tracks, même s’il reste à Golden. Quel synchronisme! C’est la même chose qui est arrivée aux “Gates” de White Wall et Feuz Bowl; WOW! Faceshots, faceshots et face shots et bref, probablement une de mes meilleures journées de ski à vie. On termine ça au bar et on part vers Lake Louise. Valérie, avec qui je restais à Revelstoke et qui m’accueille à Golden avec Sam, m’informe que Rob, qui nous a fourni plusieurs paires de skis DPS, est décédé dans une avalanche en Alaska… Je ne le connaissais pas personnellement, mais c’est quand même vraiment triste 🙁

Arrivé à Lake Louise à 19h, il vient de tombée 35cm. Nous suivons la tempête. Nous arrivons le lendemain à 8h du mat (samedi, 6000 personnes annoncées) au “Safety Operations morning meeting” et nous porterons nos manteaux de patrouille toute la journée, question d’avoir nos billets gratuits. Durant cette réunion, une personne du contrôle d’avalanche nous “breif” sur une avalanche dans lequel il a été impliqué l’année passée (exactement 10 ans après le premier) sur la montagne alors qu’il faisait le contrôle du matin.

Après avoir fait le contrôle du matin avec l’équipe, ils nous laissent à nous même et nous allons vers les shoots de Whitehorn, c’est là que ça se passe ! Sur le chemin, environ une dizaine de personnes nous demande des renseignements (ex.: Is ER5 open?) et on leur explique qu’on n’en a absolument aucune idée, malgré le fait qu’on a des manteaux de patrouille. Excellent. À chaque télésiège, surtout la gondole du matin, il y a du monde en fou, et on prend un malin plaisir à passer en avant de tout le monde ! Les shoots étaient parfaite, grosse poudreuse et une visibilité parfaite ! Après avoir “lappé” les shoots, nous rencontrons à nouveau l’équipe de contrôle d’avalanche à mi-chalet et après avoir eu le repas complet pour 4$ (le caissier s’est pas rendu compte que j’étais un patrouilleur d’ailleurs), l’équipe nous a amenés faire du contrôle dans les Lipalian Chutes (Avalanche closure). Après 2min à analyser le terrain, les gars nous ont dit que c’était “good to go” et que nous n’avions pas besoin de faire de “Ski Cuts”; wow! Aller skier dans un secteur fermé au public, on dirait que ça rajoute toujours un peu de plaisir ! Nous sommes ensuite allés les aider sur le contrôle d’avalanche sur ER5 avant de nous sauver à 14h30 vers Jasper.

Tout qu’une fin de semaine et que de souvenirs mémorables! Encore aujourd’hui je regarde les vidéos et j’ai des flashbacks des faceshots que j’ai eus, que ce soit à Revy, Kicking ou Louise. C’était une des dernières choses qui me manquaient cette saison, aller dans les grosses stations que j’avais tellement entendu parler ! J’ai beaucoup passé de temps dans l’arrière-pays et j’ai presque oublié à quel il est possible d’avoir de plaisir dans un milieu, un peu plus sécuritaire. Le lendemain, j’étais de retour sur mes skis pour une semaine de 6 jours à Marmot Basin sur l’équipe de sauvetage et malheureusement, je me suis fait opérer hier. Bien heureux que ce ne me soit pas arrivé la semaine passée parce que maintenant, je peux absolument rien faire ! Je devrais être OK pour revenir au travail cette semaine et enfin, revenir au Québec dans 1 mois, ma station ferme le 6 mai! Je vous souhaite du bon ski de printemps !

Merci d’avance pour les commentaires !